Post Image

Épisode 2 : Clara

Publié par Loki971 / 19 février 2018 / 0 Commentaires

Précédemment sur LaplisiTol | Épisode 1 : Au hasard d’une rencontre

Il est 13h… Mon téléphone sonne… : « Clara »

Je n’ose pas trop y croire. Sans trop me poser davantage de questions, je décroche.

« Allo Bonjour ?! »

Sa voix pétillante m’égaie.

« Jean-Christophe, bonjour !!!
– Clara… Comment vas-tu ? » dis-je d’un ton placide.”

S’ensuivent des banalités, qu’elle se porte bien, nous avons parlé boulot, et en rigolant du fameux workshop.

« JC, quand est-ce que tu me baises ? »

Clara, l’effrontée, l’insolente, l’extrémiste, envers et contre tout, en tout et pour tout…

La question fatidique, celle-là, je m’y attendais un peu. C’est vrai que j’avais fait fort. Regagner ma chambre d’hôtel avec mon membre dur et la laisser ainsi, nue en talons, humide de son premier orgasme, fallait oser, surtout avec Clara.

Une fraction de secondes me ramène à cette nuit-là et mes mains me surprennent à chercher dans le vide du présent la courbe de ses reins.

Non, je devais partir, ce plan-là, ça puait la merde. J’étais tombé dans ses filets, trop vite, trop fort, aveuglément tel un papillon se dirigeant un soir de carême vers la lumière d’une lampe à pétrole…

Oui, son corps de chabine me rendait dur rien que d’y penser, oui, elle est sensuelle et délicieuse. Mais, elle a sa vie, elle vit en Guyane, à quoi servent quelques heures de plaisir si elles doivent se suivre de jours, de semaines, de mois, d’une vie de frustration…

« Clara… Je pensais que nous nous étions compris ce soir-là…
– JC, je n’ai pas besoin que tu m’aimes, j’ai besoin que tu me baises, c’est quoi ton fucking problème ? »

Sa voix avait changé. Elle aussi, cette nuit-là la hante, je l’entends, au léger trémolo de sa voix. Son appétit n’est pas satisfait, elle en veut toujours plus. Ce soir-là, je ne m’étais pas trompé, elle a compris mon égarement, elle a senti, dans mes mains, dans ma voix, dans mon souffle, dans mes baisers sur sa peau, qu’elle n’était pas à ce moment qu’un coup d’un soir.

Clara, l’insolente.

« Et qu’est-ce que je peux faire, là, tout de suite ? Qu’est-ce qu’il fallait faire ? Te baiser, et après? Clara, tu es en couple, tu as une vie rangée, tu es en Guyane, tout ça, ça nous amène où ? »

Silence

J’entends des chuintements dans le téléphone, du mouvement, elle s’affaire. Un éclair traverse mon esprit. Non, ce n’est pas ce qu’elle est en train de faire….

« Clara ! Ne me dis pas que tu es en train de te toucher pendant qu’on parle »

J’ai droit à son rire sonore, comme une explosion ! Suivi d’un micro gémissement…

Cette fille va me rendre dingue, tout ce dont je rêve, juste à un milier de kilomètres. Moi aussi, je suis joueur.

Les tons de ma voix descendent dans les graves

« Comment tu es habillée ?
– Là, je suis dans ma voiture, je vais retourner au boulot dans 10 min. J’ai une jupe noire avec un chemisier assorti, manches retroussées. Je n’ai pas de culotte »

Le vice avec préméditation.

« Avec ta main droite, descends le long de ton ventre pour toucher doucement ton nombril, puis remonte doucement le long de ta cuisse. Pendant ce temps, dégrafe ton chemisier avec ta main gauche pour caresser ton sein gauche au travers de ton soutien »

Elle s’exécute, je l’entends

« Maintenant, avec ta main gauche, toujours, sors ton sein du soutien-gorge et, après avoir mis ton index et ton majeur dans ta bouche, caresse le bout de ton sein avec tes doigts »

« Avec ta main droite, passe doucement sur ton clito, en faisant de tous petits ronds, puis revient vers l’intérieur de ta cuisse, puis repasse doucement sur ton clito, pendant que tu continues à te caresser les seins »

J’entends son souffle se raccourcir.

« Garde ton sein en main et mets toi deux doigts, au fond. »

Un gémissement lui échappe…

« Reviens sur ton clito, puis remets tes deux doigts au fond
– JC, je suis trempée, je n’en peux plus, baise moi, fort ! »

Je regarde autour de moi, je suis sorti du travail pour répondre au téléphone, il faut rapidement que je trouve un endroit tranquille, ma queue se durcit…

« Continue comme ça » lui dis-je pendant que je regagne ma voiture. Je rentre, je m’assieds

Je l’encourage :« Continue, plus vite, vas y ! »

Elle gémit, soupire, se crispe… Cette femme va me faire perdre la raison, c’est tout simplement magnifique…

Elle jouit. Je reviens une semaine en arrière pour contempler de nouveau un instant d’éternité…

Silence

« Ça va ? », lui dis-je
« … Attends… Je prends deux secondes pour moi… »

Elle a joui pour de bon, la coquine…

« Hmmmmmm… »

Ce grondement, je l’ai entendu en vrai, et tout mon être veut retourner à cette nuit-là.

« J.C, je t’appelais aussi pour te dire, je suis en Guadeloupe la semaine prochaine. Vol TX642, j’arrive à 09h le mardi, je repars le jeudi à 17h. Organise toi. »

Et elle raccroche.

Je suis frigorifié, pétrifié. Un ordre, encore un. Son billet, elle l’a pris…

Cette femme est folle, mais j’adore sa folie

À suivre …..

Loki971

©Canstockphoto/

À vous de jouer!

Vous aussi partagez avec nous votre petite confidence érotique en nous l'envoyant par mail ou via notre formulaire!

Et n'hésitez-pas à échanger avec nos charmant(e)s Confident(e)s, en leur laissant un petit commentaire ci-dessous!

Aucun commentaire

Commentaires non disponibles

Similaires