Cette autre femme en Guyane

Publié par Maryse / 3 février 2015 / 1 Commentaire

Max n’est jamais là, jamais là quand il faut.

Le 14 février dernier, fête des amoureux, fête de nous, alors que j’étais restée en Guadeloupe, il était en déplacement en Guyane. Pendant un mois, un long mois.
Le jour de mon anniversaire, le 16 mars, il était en Martinique depuis 2 semaines.
Je sais que c’est un homme d’affaires pris, je sais que « la société » a besoin de lui. Mais moi ?

Personne ne pense à moi ? Mes cuisses crient.

Ce n’est pas que j’ai besoin de lui, mais j’ai besoin qu’une main caresse les poils de ma foufoune, doigte mon anus en me léchant les seins.
J’ai besoin que quelqu’un me fasse sucer ses doigts en me demandant de répéter que je suis une salope.
Je sais que ce n’est pas un bon mot « salope », mais j’adore quand il m’appelle comme ça alors que je suis en train de le sucer.

C’est comme si je devenais subitement une « mauvaise femme », une femme capable de tout, surtout du pire.Et c’est ce que j’aime.

Max est absent depuis Octobre. Gros dossier qu’il dit. Je sais qu’il ment.

Il y a une femme qui appelle tous les soirs à minuit chez moi, en anonyme. Elle répète « Max est avec moi » et raccroche. Ca fait un mois que ça dure.
Je n’ai rien dit à personne, parce qu’une part de moi à envie que ça soit vrai. J’ai aimé savoir qu’il y a quelque chose de plus sexy que son travail qui le retienne loin de moi.
Il y a quelques jours, minuit, le téléphone a sonné de nouveau, j’ai décroché et j’ai devancé ses mots :

« – Allô ? Je sais qui est à l’appareil. C’est la femme que Max… touche. Allô ?
– …
– Allô ?
– Oui… Je suis là.
– Vous allez bien ?
– … Oui…
– Quel âge avez-vous ?
– Pardon ?
– Je ne vais pas vous mordre. Quel âge avez-vous ?
– 36 ans…
– Ah ? Nous avons peu d’annés d’écart. Il les aime plus jeunes que lui. Vous le saviez ?
– Non.
– Il est à côté de vous ?
– …
– Il est à côté de vous ?
– …
– Vous avez peur de me répondre ? Je ne mords pas. Alors ?
– Non. Il finit tard…
– Il est déjà minuit. Et vous êtes en Guyane… Je ne pense pas qu’il y ait de problème d’embouteillage à cette heure-là.
– …
– Êtes-vous sûre qu’il finit tard ? Ou a-t-il quelqu’un d’autre ?
– Quelqu’un d’autre que moi ?
– Que nous.
– … Je… ne pense pas.
– Pourquoi ?
– Je crois que je le comble. Je SAIS que je le comble. Je fais tout ce qu’il veut !
– Moi aussi. Et pourtant vous êtes là. Est-ce que lui vous comble ?
– Je n’aime pas cette conversation.
– Nous suçons toutes les deux la même queue nous avons quand même le droit de parler.
– Vous voulez que je vous parle de sa queue ? Vous voulez jouer à ça ? Ok ! Elle est bonne. Elle n’est pas aussi bonne que celle d’autres que j’ai connu, mais elle est bonne et…
– Combien d’autres ?
– Pardon ?
– Combien d’hommes avez-vous connu avant lui ?
– Six.
– Six ?
– Vous me prenez pour une pute ?
– Je ne vous prends pour rien du tout, je veux juste savoir. Donc il n’est pas en haut du panier ?
– Non.
– Vous aimez qu’il vous fasse quoi ?
– Pourquoi vous voulez savoir ? »

Honnêtement, je n’osais pas lui dire.

A mesure que la conversation avançait, quelque chose m’excitait. Est-ce le fait de savoir que cette femme ne me semblait pas si exceptionnelle ? Pire…

Que lui-même ne lui semblait pas être un homme exceptionnel ?
J’ai pris mon courage à deux mains quand même, et j’ai osé :

– Je vous le demande parce… Ça me plaît. Ça me plaît parce que c’est vous qui me le racontez. C’est votre manière d’être timide mais d’oser. Je crois que ça me plaît. Je suppose que ça lui plaît à lui aussi…
– Je n’aime pas faire l’amour avec lui. J’ai menti en disant ça. Je suis maman de deux filles, j’ai besoin d’une figure paternelle pour elles. Et il joue son rôle. Mais côté sexe, ce n’est pas ça, ça n’a jamais été ça. J’exécute, je fais semblant d’aimer ça, c’est tout.
– Je m’appelle Laure. Et vous ?
– Anne-Laure.
– C’est une plaisanterie ?
– Non, je m’appelle Anne-Laure… C’est ironique. Il doit aimer la sonorité de nos prénoms.
– …
– Je suis quand même surprise : je croyais que votre prénom était Sandra… C’est sous ce nom que je vous ai trouvé dans son répertoire. Sous ce nom qu’il vous mentionne les rares fois où il parle de vous.
– …
– Allô ?
– …
– Allô ?
– Je ne comprends pas pourquoi il m’appelle Sandra. Et ça m’inquiète… Pourquoi mentir sur ça ?
– Peut-être qu’il a ses raisons…
– Bien sûr qu’il a ses raisons… Mais je me demande si ces « raisons » ne sont pas une autre paire de seins.
– Je peux enquêter…
– Enquêtez.
– Ok… Je dois raccrocher.
– Il arrive ?
– Oui, je viens de recevoir un SMS, et je dois me préparer…
– Vous voulez dire : « je dois enfiler une petite tenue sexy avant son arrivée »
– Oui…
– Je fais la même chose que vous. Est-ce qu’il vous demande de l’attendre à genoux près de la baie vitrée ?
– Oui…
– Je vois. Et après ?
– Et après je… Je lui dis « bonsoir », il me caresse la tête….
– Comme un chien ?
– Je n’aime pas cette expression… Disons qu’il me caresse la tête avec beaucoup de tendresse.
– Et après avoir caressé votre tête ?
– Ca dépend des jours, mais… Je sais qu’il aime que je tire la langue… comme si je mourais de le goûter. Ca l’excite, je vois son sexe gonfler petit à petit… Il aime caresser mes lèvres et attend que je dis « donne-moi ».

Signe qu’il doive ouvrir sa braguette et mettre son gland sur mes lèvres. C’est une première approche. Il n’est pas très… Direct.

«Et après ?
– Généralement, je ne le suce pas tout de suite, il aime se sentir désirer. Je fais la chatte.
– Vous faites quoi ?
– La chatte. Je me mets à 4 pattes, je miaule. Il rit de me voir comme un animal, dépossédée de tout.
– Et après ?
– Attendez, je dois raccrocher, il est arrivé et je ne suis pas encore prête.
– Mais…
– Au revoir. Je vous rappelle demain.»

Elle me rappelle demain…
Et Max aussi qui revient bientôt…

Je crois qu’une discussion s’impose.
A moins que j’attende qu’il ose dire la vérité ?

Nous verrons…

Maryse

© rocketclips / 123RF

Maryse

J’aspire à explorer les limites de ma vie, à petit pas. Il y en a-t-il vraiment ? Est-ce moi qui les ai posé ? Le cours du temps ? Les gens, leurs vécus, leurs regards ? Probablement un peu de tout ça… Mon passe-temps préféré : regarder la mer et m’enivrer de la nature, du cliquetis de l’eau, des amants qui jouent, les mains et les corps cachés sous les vagues. Bienvenue !

À vous de jouer!

Vous aussi partagez avec nous votre petite confidence érotique en nous l'envoyant par mail ou via notre formulaire!

Et n'hésitez-pas à échanger avec nos charmant(e)s Confident(e)s, en leur laissant un petit commentaire ci-dessous!

Un commentaire

Aucun commentaire

Commenter

Votre email ne sera ni publié ni partagé. Les champs obligatoires sont marqués *

Similaires