NaNi : « J’ai fini par m’affirmer et décider de ce que je voulais et de ce que je ne voulais pas/plus dans ma vie. »

Posted By Editorial team / 2 mai 2017 / 0 Commentaires

ATTENTION

Certains propos tenus dans les témoignages peuvent heurter la sensibilité.
LaplisiTol propose aux femmes à travers ce thème « J’échange avec mon ex » de se raconter et de livrer leur regard sur leurs relations passées, de mettre des mots sur les maux. À travers les questions posées, nous souhaitons, entre autres, identifier les situations de violence auxquelles ces femmes ont pu être confrontées.
Cela suppose, d’une manière ou d’une autre, de dire la violence, de l’identifier, de la nommer et de la décrire. En parler pour pour conscientiser, en parler pour désamorcer.
Nous condamnons tout appel à la violence, toute banalisation de la violence, tout acte de violence, toute incitation à la haine.

«J’échange avec mon ex,
je lui dis tout ce que je n’ai pas osé lui dire »
Pour savoir où on va, il faut savoir d’où on vient. À travers ce questionnaire anonyme, laplisitol.com vous invite à vous interroger sur vous, votre expérience, votre vision de la vie. Une seule règle, être authentique, ne pas se brider dans les réponses.

  • NaNi, quel est ton âge ?

    29 ans.

  • Où as-tu grandi la majeure partie de ta vie ?

    Guyane.

  • Attends NaNi, tu me parles, mais j’ai oublié de te demander…
    Aujourd’hui tu es mariée, célibataire… en couple, à attendre l’amour, en train de tromper ton compagnon… peut-être avec moi? Il se passe quoi là dans ta vie ?
    Sois explicite.

    Célibataire. Pas en attente de l’amour, mais s’il se présente je suis preneuse !

Super !

Nous allons passer aux choses « sérieuses »… Dans cette partie du questionnaire, je vais m’adresser à toi comme si j’étais ton Ex. Tu auras le droit de me dire tout ce que tu veux, sans tabous.

Je serai obligé(e) d’aller jusqu’au bout avec toi, je ne cesserai de te parler, ça durera quelques minutes, et tu auras exprimé tout ce dont tu as envie.

On y va, si tu le veux bien…

  • Quand nous sommes-nous rencontrés?

    Le 27 septembre 2014.

  • Combien de temps sommes-nous resté(e)s ensemble?

    Officiellement 4 mois à peine. Officieusement plus d’un an.

  • Est-ce que nous nous étions déjà séparé(e)s pendant cette période ? Et si oui, pourquoi?

    Oui de nombreuses fois. La première fois parce que tu avais des problèmes personnels à régler. Et toutes les autres fois….. Différences de caractère…. Attentes et envies différentes…. Ambitions différentes aussi…

  • Combien d’enfants avons-nous ensemble?

    Aucun.

  • Que pensaient mes amis, ma famille de toi?

    « À jeter » « Perte de temps » « Mauvais » « Connard » etc., etc.

  • Que pensaient tes amis, ta famille de moi?

    Je n’en sais rien. Tu ne m’en as jamais parlé.

  • Recevais-tu des conseils de ta Mère, de ton Père et/ou de tes amis dans notre relation?
    Si oui, lesquels?
    As-tu décidé de les suivre ? Pourquoi ?

    Ma mère… Il fallait que je pense à moi à mon bonheur et que je m’éloigne de toi définitivement… Ce que j’ai fait après plus d’un an et demi.

OK… ! C’est le moment… sois franche…

  • Selon toi, quelle est la plus grande erreur que j’ai pu faire dans notre relation?

    Espérer retrouver ce que l’on avait au début et m’accrocher encore et encore malgré tes rejets parfois.

  • Selon toi, pourquoi me suis-je comporté(e) comme ça ? Est-ce qu’il y avait une autre façon de faire les choses ?

    Par manque de considération, manque de sentiments et d’amour peut-être. J’aurais aimé que tu m’expliques les choses, que tu me les dises franchement même si ce n’était pas celles que j’espérais.

  • Que t’ai-je le plus reproché dans notre relation ?

    D’être « relou » et impatiente.

  • As-tu déjà ressenti de la violence envers moi ?Et si oui, qu’avais-tu envie de me faire dans ces moments de violence ?
    Tu peux tout écrire.

    Oui… mais jamais en étant dans la même pièce que toi… Envie de te balancer ce que j’avais dans la main, de te frapper au visage, de le griffer, de l’écraser !

  • Ai-je déjà eu des paroles ou des gestes violents envers toi ? Lesquels ?
    Je t’écoute.

    Des paroles, beaucoup. Celles qui me viennent à l’esprit… « tu n’as aucun respect pour toi, tu essayes de m’allumer avec tes fesses » « ah, mais moi ça fait des lustres que je ne suis plus avec toi dans ma tête » « je n’ai aucune fierté d’avoir un truc avec toi ».

  • Rassure-moi, cette relation n’était pas que négative, n’est-ce pas? Sinon, tu ne serais pas restée avec moi…
    Dis-moi, s’il te plaît, que t’ai-je apporté de bon et de beau dans ta vie ? Tu peux me répondre, même si ce n’étaient que de courts moments…

    Physiquement et sexuellement : à être à l’aise avec mon corps avec mes envies avec mon partenaire. L’alchimie et la complicité qu’il y avait entre nous pendant nos rapports je ne l’avais jamais connu. L’intensité non plus.
    Personnellement : au final, tes rejets à répétition ta méchanceté ont fini par me « réveiller » et me décider à me choisir moi avant tout et cela dans tous les aspects de ma vie, en amour en amitié au travail. J’ai fini par m’affirmer et décider de ce que je voulais et de ce que je ne voulais pas/plus dans ma vie.

La chose qui te faisait le plus peur avec moi…

  • était…

    De tomber enceinte de toi et donc d’être liée à toi toute ma vie.

  • parce que…

    Je ne restais pas parce que je le voulais vraiment… mais parce que je n’arrivais pas à faire sans toi…

  • M’as-tu dit que tu avais peur de ça chez moi ? Si oui, comment ai-je réagi ? Si non, pourquoi ne m’as-tu rien dit ?

    Oui, mais sans t’en donner la raison. Avoir un enfant avec moi ne te posait pas de problème « tant que je ne te prendrai pas la tête et que je te laisserai voir l’enfant ».

Merci pour cette authenticité.

T’ai-je dit « je t’aime » ?

  • Oui ? Non ?

    Un jour tu m’as dit « je crois que je suis en train de tomber amoureux » on est très loin du fameux « je t’aime ».

  • Et toi, arrivais-tu à me dire que tu m’aimais ?
    Oui, non ?

    Non plus. Du coup, je me l’interdisais par fierté.

La fois où tu t’es sentie la plus inconfortable avec moi

  • était…

    La dernière fois que l’on s’est vu et que nous avons fait l’amour.

  • parce que…

    La complicité avait disparu, la tendresse, le charme, l’envie aussi.

  • et comment as-tu réagi ?

    Sur le coup, je n’ai rien dit. 3 semaines après j’ai explosé et je t’ai tout jeté à la figure.

Merci pour ce courage de dire les choses.

  • Honnêtement, penses-tu que je t’aimais comme tu le méritais ?

    À un moment j’ai pensé ne mériter que « ça ». Pour moi j’avais forcément fait quelque chose de mal et tu étais ma punition. Le karma…

  • Qu’aurais-je pu changer dans mon comportement ?

    Tout… au moins, être honnête et franc concernant tes intentions.

  • Le recul aidant, y avait-il une autre façon de réagir ? Et si oui, laquelle, et pourquoi ?

    Du respect de l’honnêteté et de la franchise. Ton manque de clarté, tes propos à double sens, tes demi-déclarations d’amour n’avaient pour seul objectif que je ne m’éloigne pas trop.

Merci pour ton honnêteté.

  • Et toi, honnêtement, tu m’aimais ?

    Je ne sais pas. Je sais juste que j’étais accro addict à toi. T’étais dans ma tête H24 et sûrement dans mon coeur vu que tu arrivais à me faire mal.

  • Comment me le prouvais-tu ?

    J’ai essayé de te parler de te faire comprendre que tu comptais au début, mais j’ai vite arrêté.

  • As-tu déjà été attirée par d’autres personnes que moi ? Si oui, était-ce des amis, inconnus, des personnes + jeunes ou + âgées ? Des rencontres sur internet ?

    Pendant que tu étais dans ma vie, non jamais.

  • Es-tu tombée amoureuse de quelqu’un d’autre pendant que nous étions ensemble ?

    Non.

Tu aurais aimé que j’ai le courage

  • de…

    T’assoir avec moi et me dire que pour toi c’était bel et bien fini et que ça ne reviendrait pas.

  • En quoi cela aurait influencé positivement notre relation ?

    La relation ? Il n’y en aurait plus une et donc plus de disputes d’insultes de tensions et donc plus de choses négatives entre nous.

  • Pourquoi selon toi, n’ai-je pas eu le courage de faire ce que tu attendais ? (pas d’insulte s’il te plaît)

    Jusqu’à aujourd’hui, je n’en sais rien. Même après des heures de discussion de débats sur cette relation avec mes proches, je n’en sais absolument rien !

OK… Merci de l’avoir exprimé.

Tu aurais aimé avoir eu le courage

  • de…

    Partir (pour de bon) dès que tu m’as parlé de break pour régler tes problèmes personnels.

  • En quoi cela aurait influencé positivement notre relation ?

    Idem… Séparés, mais plus de négativité entre nous.

  • Pourquoi selon toi, n’as-tu pas eu le courage de faire cela? (pas d’insulte s’il te plaît)

    Par attachement, les sentiments.

  • Nous concernant, si tu avais su, tu aurais évité de…

    Chercher à te comprendre… à comprendre ce qu’il se passait entre nous…

  • As-tu cru que j’étais le/la partenaire de vie idéal(e) pour toi ? Si oui, pourquoi ?

    Pendant les 3 premiers mois oui. Tout était parfait. Toi, nous. Tu étais très impliqué dans le bon fonctionnement de notre couple et tu voulais que je m’implique aussi. On a vite pris notre routine de petit couple amoureux toujours collé l’un à l’autre.

  • Selon toi, étais-tu la femme idéale pour moi ? Si oui, pourquoi ?

    Non, je ne pense pas. J’ai essayé de l’être quand ça a commencé à se dégrader, mais à ce moment tu m’étais tellement de distance entre nous et tu me sortais tellement de paroles blessantes que je n’ai plus rien tenté pour être la femme idéale.

  • Ai-je suffisamment été à l’écoute de ton corps ? Et si non, comment aurais-je pu m’améliorer?

    Tu l’as toujours été. Sauf la dernière fois.

  • As-tu déjà simulé quand nous faisions l’amour ? Si oui, pourquoi?

    Oui la dernière fois que nous l’avons fait. Pour en finir au plus vite.

  • As-tu eu la sensation d’être traitée comme « un trou » avec moi ?

    Cette fameuse dernière fois justement.

  • Avions-nous des jeux sexuels entre nous ? Si oui, lesquels ?

    Des jeux non, mais parler de nos envies de nos fantasmes et le faire où bon nous le semblait oui.

  • Ai-je réalisé un de tes fantasmes ? Si oui, lequel ?

    Non malheureusement.

  • As-tu réalisé un de mes fantasmes ? Si oui, lequel ?

    Non, malheureusement.

  • Quel a été le moment le plus désagréable sexuellement entre nous ? Il se passait quoi ?

    La dernière fois. Pas de préliminaires pas de caresses et quand je t’ai dit avoir mal tu as continué…

  • Est-ce que notre différence d’âge a été un problème dans notre couple ? Si oui, en quoi ?

    Non pas du tout.

  • Est-ce que nos différences sociales ont été un problème dans notre couple ? Si oui, en quoi ?

    Souvent, tu as fait allusion au fait de ne sûrement pas être assez bien pour être présenté à mon père.

  • Est-ce que l’argent a été un problème dans notre couple ? Si oui, en quoi ?

    Non.

  • Si je t’annonçais que je devais mourir dans moins d’une semaine.
    Que ferais-tu ?
    Parlerais-tu de moi à quelqu’un ?
    Déciderais-tu de m’ignorer ?
    De me pardonner ?

    Je t’écouterai si tu souhaites me parler. Je ne pense pas être en mesure de te pardonner un jour, peu importe les circonstances.

  • En quoi ai-je marqué ta vie ?

    Les sentiments forts que j’ai ressentis à ton égard alors que la relation a été très courte (10 ans pour la précédente) et surtout le fait de m’être enfin affirmée dans ma vie à la fin.

  • En quoi penses-tu avoir marqué ma vie ?

    En rien.

  • Si tu pouvais figer le temps, revenir en arrière, et faire ton esprit d’aujourd’hui venir te parler au moment de notre rencontre…
    Que te dirais-tu ?
    Sur quoi t’alerterais-tu ?

    Ne le crois pas. Fuis ! Pense déjà à toi à ton avenir à ton bonheur et à ton bien-être !

  • Bilan questionnaire : comment te sens-tu à la fin de ce questionnaire ? (Joyeuse, triste, indifférente, perplexe…)
    Est-ce que tu as envie de partager une pensée particulière avec nous?
    Bisous.

    Happy ! Des mois que je n’avais pas évoqué tout cet épisode de ma vie et penser à tous ces souvenirs douloureux sent être triste ou avoir versé ma petite larme c’est bien la première fois…. Yeah stronger baby !

  • MERCI d’avoir pris le temps ! Bravo pour ton courage ! Pour ton authenticité !

Editorial team

Vous souhaitez devenir co-créateur et partager votre vision sur des sujets liés à la sensualité, au rapport au corps, à l'estime de soi et/ou à l'érotisme? Contactez-nous ! Et on en parle ensemble ! > contact@laplisitol.com

Aucun commentaire

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Your email is never published nor shared. Les champs obligatoires sont marqués *

“J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site”

Articles Liés