Post Image

Moi, mon asexualité… et mes orgasmes!

Posted By Editorial team / 20 novembre 2017 / 0 Commentaires

Vous vous demandez surement comment il est possible de vivre une vie sans sexe mais surtout sans plaisir?! Et c’est précisément là, sur ce point, que vous vous trompez lourdement!

En effet, si votre interrogation au sujet du sexe est légitime (mais un précédent article vous a apporté des réponses), vous ne vous imaginez certainement pas que je connais le plaisir de l’orgasme malgré tout, bien plus souvent et plus fort que vous ne le pensez!

Seulement, dans l’asexualité, le plaisir est, je crois, un processus au fondement bien plus cérébral que l’orgasme sexuel. Il nécessite de faire beaucoup plus appel à ses ressentis profonds, son imagination émotionnelle, sa sensibilité. « L’orgasme asexuel » est plus discret aussi! 

Par exemple pour moi, les meilleurs fournisseurs d’orgasmes sont la méditation et plus encore la musique! D’autres choses également mais dans une moindre mesure.

Lorsqu’une musique comporte une mélodie, une voix surtout, un rythme ou des paroles qui me plaisent et me parlent, très vite je sens monter le plaisir… 

C’est toujours la même manifestation: cette boule de chaleur coincée au niveau du nombril, qui tourne et s’étend de plus en plus pour finalement éclater et se répandre partout, de ma tête jusque dans le bas-ventre, pendant que le rythme cardiaque s’accélère et que d’agréables picotements viennent chatouiller ma gorge, pour descendre jusqu’au plexus solaire… 

Le plus fort étant que ce phénomène peut se reproduire à souhait (en présence d’un stimulus efficace, pas sans raison tout de même). Cela sans que j’en sois épuisée!

Physiquement aussi, ce type d’orgasme est sans doute différent d’un orgasme d’origine sexuelle. En effet, point de cri, de respiration bruyante, de transpiration excessive. Plus généralement, pas de manifestation voyante. Tout est intériorisé. Par contre la finalité est bien la même: l’intimité sera trempée! 

Alors oui, ce type d’orgasme est discret et intériorisé. Néanmoins, les gens autour qui seraient un peu attentifs pourraient percevoir quelques signes… Il est vrai qu’après un de ces moments de plaisir je peux paraître un peu « dans la lune », absente, rêveuse, ou tout au contraire guillerette, pour ne pas dire un peu euphorique. J’ai l’impression d’être dans une bulle, absolument seule au monde. Mon esprit est alors doucettement embrumé pour quelques instants. Sans doute le temps nécessaire pour réatterrir en douceur…

De mon côté, je sens mes jambes toutes légères, quasiment cotonneuses. A l’intérieur il y a comme un courant frais qui circule. Mes bras, eux, sont plus lourds jusqu’aux épaules. Il arrive que le cœur serre un peu, mais pas méchamment et très brièvement.

Parfois, lors de mes séances de méditation et d’auto-hypnose, il m’est arrivé de vivre comme une sortie de corps. Ainsi, je me vois en position de méditation et ressens une grande paix intérieure. Et c’est elle qui me mène à l’orgasme où les manifestations décrites ci-haut sont présentes systématiquement.

Tout cela vous semblera peut-être étrange, voire ésotérique et complètement farfelu! Vous penserez peut-être à un trip mystique, chamanique. Pourtant je vous le jure, il n’y a évidemment là-dedans rien de malsain. Et surtout aucune utilisation d’un quelconque produit illicite! Juste la force de l’esprit et du lâcher-prise.

Je vous souhaite à toutes et tous de connaître un jour le bonheur de ce plaisir avec la même intensité. Ce plaisir que l’on croit toujours à tort réservé aux sexuels et que je me réjouis de vivre et ressentir aussi souvent! 

Parce que croyez-moi, c’est un réel luxe que de ne pas dépendre d’une autre personne pour avoir un orgasme. De n’être à l’écoute que de ses sensations, de n’obéir qu’à son esprit, son corps qui guident ensemble cet accès au plaisir, de façon autonome, volontaire et illimitée… 

Durga

©Canstockphoto/

Editorial team

Vous souhaitez devenir co-créateur et partager votre vision sur des sujets liés à la sensualité, au rapport au corps, à l'estime de soi et/ou à l'érotisme? Contactez-nous ! Et on en parle ensemble ! > contact@laplisitol.com

Aucun commentaire

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Your email is never published nor shared. Les champs obligatoires sont marqués *

“J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site”

Articles Liés