Poesie & Slam

Comment transformer le réel ? Comment transposer notre imagination dans nos vies ? Peut-on retranscrire nos perceptions ? Peut-on sculpter la réalité ? Comment jouer avec les mots et leurs sens, les rythmes et les sonorités ?
La poésie est l’une des réponses. Ce genre littéraire, qui dans ses accomplissements relève parfois de l’art, regroupe l’ensemble de ces potentialités. Notre imaginaire, nos valeurs, nos mentalités peuvent s’exprimer et pourquoi pas évoluer grâce à la poésie.
Selon Gaston Bachelard «le poète est celui qui a le pouvoir de déclencher le réveil de l’émotion poétique dans l’âme du lecteur». Le poète dialogue avec nos sens, s’immisce subrepticement dans notre psyché, ouvre des portes scellées au regard de tous, dévoile des émotions cachées qu’on croyait égarées au paradis des gens perdus.
Dans un corps à coeur d’une merveille sans nom, le poète nous enseigne, partage ses valeurs. Et quand le poète a du groove ? Quand le poète veut nous faire vibrer avec ses mots et ses intonations, les rythmes qu’il veut donner aux phrases et aux raccords ?
Il slame. Il slame sur les femmes, tel Joby Barnabé et sont célèbre texte « Fout fanm fò, fout ! Lè fanm fè tan fè fos pou fò ! ». Sur la vie de tous les jours, sur la vie que l’on essaie de percer entre deux persiennes poussiéreuses, sur la vie que l’on vit mais que l’on ne dit pas, sur la vie que l’on rêve et sur ses égarements érotiques.

Post Image

Égo Sans trique

Publié par Yummy Mq / / 0 Commentaires

Mais que serait ton égoSansTrique? Tout dans la Tête, queue dans la tête... Oui je pars parfois en couilles. Mais la question m'a traversé l’esprit. Et puis je me suis dit que c’était en partie les femmes qui ne te calculeraient absolument pas sans ta trique, qui ont fait de toi un mec égocentrique. Continue si ça t’apporte de matraquer ces PasNiquées avec ta trique …

Lire la suite
Post Image

Je t’aime en Kreyol

Publié par Editorial team / , / 0 Commentaires

Je t'aime mon Cœur Oui ! Je t'aime en Créole, mais je te le dis en Français; ça m'a l'air plus doux, plus sensuel, moins brutal, plus joli. Je t'aime mon Amour Oui ! Je t'aime en Créole, j'aime tes formes, tu n'es pas filiforme, et encore moins difforme, tu as de belles formes, empruntées à la Vénus noire, de notre …

Lire la suite

« Dis oui si ton instinct te guide »

Publié par Editorial team / / 0 Commentaires

VOILA CE QU’ON TE DIRA: Trouve un homme Cherche la protection Le monde est effrayant Ne sors pas Tu es faible Ne prends pas tout à coeur Ce sont des animaux Ne sois pas aussi émotive Ne pleure pas tant Ne fais confiance à personne Ne parle aux étrangers Les gens vont vouloir profiter de toi Ferme tes jambes Les filles ne sont pas douées: Avec les chiffres Avec les faits Pour prendre des décisions délicates Pour soulever …

Lire la suite
Post Image

Acte 3

Publié par Editorial team / / 0 Commentaires

Découverte de l'univers de Yummy, une jeune femme de talent, slameuse en herbe et passionnée d’écriture épicée. Acte 3 les yeux fermés, porte fermée. J’imagine. J’ai imaginé. J’ai senti, tes mains à moitié assurées, me caresser. Imaginé les yeux fermés, ta langue caresser la mienne puis l’écraser, d’un baiser déchaîné qui nous aurait enchaîné le temps de cette scène joliment érotisée. Porte fermée j’imagine, visualise …

Lire la suite

PARDON par Davis Erauss

Publié par Editorial team / / 2 Commentaires

Je te demande pardon Pour tout ce temps J’ai confondu sexe et passion Désir et amour à profusion Sans te laisser respirer Je t’ai étouffée, Le sexe, le sexe, mon sexe En te voyant, le seul réflexe Cette envie frénétique d’être en toi De te pénétrer toutes les fois Sans me rendre compte de ta détresse Sans voir toute ta tendresse. J’ai confondu les sentiments Et ce à chaque instant. Now tu es partie, Et …

Lire la suite

Les dessins de Loky

Publié par Editorial team / / 0 Commentaires

Effeuillage Lentement elle avança… Son parfum dansait aux pieds de mes narines. Mon regard flottant sur ses hanches si fines, doucement, caressa cette silhouette divine. Elle fit glisser le haut… et disparaître le bas. Sans dessous dessus ses mains, ses cheveux et ses bras, sans dessus-dessous, je vis sa peau qu’elle me dévoila. Son souffle sur mon cou se figea. Ma bouche sur le coup se ferma, quand en tête …

Lire la suite