Post Image

Oh Mervin! | Part V: Viva Cancún

Publié par Gigie / 3 août 2018 / 0 Commentaires

« Fifille… Tu sais que la séance de lèche-partout peut commencer avant d’atteindre ma chambre d’hôtel, pas vrai ? Du genre dans l’ascenseur ou même la voiture ? »

Je souris et rougis en lisant le message de Mervin. Il me manque tellement ! Déjà un mois qu’il est parti en voyage d’affaires. Un mois, mais deux semaines to go ! Je ne pouvais plus attendre donc je lui ai proposé que je vienne le voir pour un weekend.

“This is the final boarding announcement for flight 530A to Cancun”

Zuut, je dois y aller ! Perdue dans mes pensées et ma délirante conversation avec Merv, j’ai totalement loupé le premier appel. But, thanks God for those airport shuttles, I made it to the boarding gate on time. Pffiiouuu!

« Fifille, t’es jolie et bandante avec cette longue robe,  me susurra Mervin aux oreilles.»

Je sursautai légèrement car je ne l’avais pas vu venir, trop occupée à localiser mon bagage à main que j’avais dû laisser mettre au bas de l’avion sous prétexte qu’il y’avait plus d’espace en haut.

« Merci daddy ! »  répondis-je en riant.

Quand je me retournai pour l’embrasser, il était encore plus beau que d’habitude avec cette barbe naissante. Mon Merv…
Il prit ma main et la posa sur le devant de son jeans avec un de ses sourires aguicheurs tout en expliquant :

« Tu sens comme je bande déjà pour toi, doudou ? Donc, on a intérêt à sortir d’ici le plus vite que possible. »

Cinq minutes après cette fameuse et délectable révélation, nous sortions enfin de l’aéroport. Accrochés l’un à l’autre, nous nous dirigions vers le parking. Bizarrement et heureusement, ce dernier était désert ; et, bien sûr nous en avions profité. Mervin m’adossa à sa voiture de location, passa l’une de ses mains sous ma longue robe et me caressa le clitoris à travers ma culotte, doucement. J’étais excitée et anxieuse à la fois. Je voulais en aucun cas que quelqu’un nous surprenne. À la longue, je me relaxai un peu et m’abandonnai à ses caresses et sa langue dans ma bouche. On était en feu (Un mois n’est pas un jour, surtout qu’on a l’habitude de baiser au moins 5/7 dans une semaine). J’étais à deux doigts de lui masser sa bosse à travers son jeans quand nous entendîmes un charabia d’espagnol et des pas qui se rapprochaient. On se figea, éclata de rire et monta dans la voiture.

Shishh… 30 minutes de distance à parcourir jusqu’à l’hôtel. Je remarquai à peine le beau paysage qu’offre Cancún ce jour- là, car j’étais hypnotisée par le devant gonflé de Mervin. Il ne débanda même pas pour une minute durant le trajet, ce qui me rendit encore plus mouillée que je l’étais déjà. Pourtant, d’un commun accord, on ne s’est guère touché. Il voulait se concentrer à conduire.

Aussitôt, que je fermai la porte de l’hôtel, je me jetai sur la braguette de Mervin. Je le défis et m’agenouillai pour prendre son pénis dans ma bouche. J’entrepris de le sucer à fond et de tout son long. Son goût m’a manqué. Je le regardai gémir et essayer tant bien que mal de rester debout.

« Danm Fifille… Je vais jouir ! Déjà ! »

J’accueillis sa semence dans ma bouche, mais sa verge resta dans toute sa bandante splendeur. J’étais ébahie et lui dit d’un ton moqueur :

« Tout cela pour moi, dis donc ! »

« Et tu n’as encore rien vu fifille, répondit-il fièrement.»

Sur ce, je me débarrassai de mes vêtements et sous-vêtements, poussai Mervin sur le lit avec son jeans toujours aux pieds et le chevaucha de dos. Cela faisant tellement bien de le sentir après un mois. On dirait que c’était pareil pour lui, car il gémissait à chaque ascension et descente que j’effectuai le long de son pénis. Mon Merv n’est pas du genre à gémir comme il faisait en ce moment et j’étais ravie. Encouragée par ses gémissements et petites fessées, j’accélérai le rythme de plus belle. Quelques minutes après, on passa à la levrette, la position préférée de monsieur, pour finir le round en cuillère.

On baisa et se goûta tout le reste de l’après-midi. D’ailleurs, on ne dormit qu’au pipirit chantant. De plus, je dois avouer que ce fut un record : un total de 4 orgasmes atteints ensemble, sans compter ceux atteints individuellement.

« On devrait se manquer beaucoup plus souvent, fifille » lâcha Mervin dans un soupir au dernier round. »

 

Danm right, on devrait !!!!

 

Gigie

©Pixabay

À vous de jouer!

Vous aussi partagez avec nous votre petite confidence érotique en nous l'envoyant par mail ou via notre formulaire!

Et n'hésitez-pas à échanger avec nos charmant(e)s Confident(e)s, en leur laissant un petit commentaire ci-dessous!

Aucun commentaire

Aucun commentaire

Commenter

Votre email ne sera ni publié ni partagé. Les champs obligatoires sont marqués *

Similaires