Rétro si Tol

Publié par Les Invitées / 22 mars 2018 / 2 Commentaires

Week-end chez Monsieur.
Il fait moche et pour en rajouter une couche j’ai le moral dans les chaussettes. Déprime hivernale.
Du coup, j’atterris chez lui, à la recherche de son odeur et de ses caresses.

Sa tendresse me calme toujours, un havre de paix dans la tempête de mon crâne.

Entre deux épisodes de N***lix, on discute, on se câline, c’est doux, mièvre à souhait.
Monsieur décide de mettre un mix rétro zouk en fond. La discussion dévie sur les zouks bouteilles de notre adolescence, les soirées an ba fe’y, avec tous les interdits transgressés à la faveur de la nuit de la maison de la personne. Lol ! Seigneur ! Que de souvenirs !
Entraîné par les souvenirs, la musique, il se lève et m’invite à faire de même. Nos reins s’emboîtent sans problèmes, nous voilà entrain de chalouper, de rire. L’ambiance est à la rigolade, mais au fur et à mesure du Mix, l’ambiance se tamise. La nuit tombe dehors, et comme de connivence la musique se fait plus douce, plus sensuelle.

Je ferme les yeux… Me revoilà à mes 20 ans dans les bras de mon homme, dans le coin sombre d’un salon en mode collé-serré.
Il me tient plus fort, et ses mains ne tardent pas à me caresser doucement dans le dos. Elles s’attardent dans le bas du dos. L’une d’elle recherche ma peau et soulève mon top. La chaleur de sa main à cet endroit me fait comme une décharge. Mes seins pointent, mon minou commence à ronronner.
Le regard qu’il me jette à cet instant ! Dieu ! il me sourit doucement, je lis la malice dans ses yeux et ça m’excite.
La musique nous entraîne, Monsieur enchaîne les pauses pour bien frotter et bien sûr…. Il bande ! Un petit écart me fait voir qu’il est très très tendu. Je souris. Je vais m’amuser. Avec un mouvement de bassin, je le cale sur un « kawo » et là je « danse » sur sa bosse. Je cale le haut d’une de mes cuisses sur son entrejambe, je me colle plus à lui et là on descend. J’ondule en prenant soin de bien frotter sur sa bosse…
Il lâche un soupir…je réitère la manœuvre et là il me presse encore plus contre lui…très vite, je sens ses mains dans mon dos…sa langue lèche mon cou… je mouille comme pas mais je continue mon petit jeu. Il me regarde, ses yeux sont assombris, je sais qu’il est plus qu’excité, et ça… J’adore !

Nos lèvres se cherchent. Le baiser est aussi piquant que celui que reçoit une ado en pleine crise hormonale. Ma chatte feule entre mes jambes… Elle a faim.

Il m’écarte de lui. Qu’est-ce qu’il fait ? pk ? Il sourit… Il entreprend de me déshabiller… Fringue après fringue, il m’effeuille. Une fois en petite culotte, il m’embrasse le pubis. Je frissonne. Il la fait glisser et là je sens sa langue me happer le clito… je n’ai pas le temps de réaliser qu’il m’écarte les cuisses et entreprend de me faire un cunni. Je gémis, halète. Sa langue roule sur mon clito, il me lèche de bas en haut, comme s’il mangeait une mangue juteuse. Je chancelle. Il me fait passer une jambe sur son épaule et m’attrape les fesses fermement. Pendant cette valse linguale, il introduit deux doigts. Je suis déjà plus que trempée, prise dans un feu que lui seul peut éteindre. Mais pour le moment, il s’amuse à me priver de jouissance. J’attrape mes seins et me caresse…
Je le supplie de me prendre, de me faire jouir, je sens son sourire sur ma chatte, mais aucune pitié pour mon pauvre corps. Je m’empale sur ses doigts, je gémis de plus en plus fort…et là entre deux coups de langue, je jouis. C’est fort… je tremble, lui me tient toujours fermement par les fesses. Je chancelle sous ses dernières succions. Il se redresse et son visage affiche un magnifique sourire. J’éclate de rire et m’apprête à lui rendre la politesse mais il ne me laisse pas faire.
Il m’embrasse et le goût de ma cyprine sur ses lèvres est délicieux.
« Je veux me perdre en toi »…et sur ces mots il me pousse sur le canapé lit. Son membre apparaît, dur, veiné par l’envie contenu. Tout en me regardant, il me pénètre… Nous composons notre propre mélodie… il ne faut pas longtemps pour que je le sente près à exploser…

« Regarde-moi… laisse-moi te voir quand tu jouis en moi »

Un gémissement, ses yeux sont plantés dans les miens… Mais ils les referment.

« Non regarde-moi chéri, j’aime te voir jouir de moi »

Un râle, ses coups de reins sont plus rapides, plus profonds. Je sens son sexe vibrer en moi. J’aime ça, j’aime cet intensité quand il me regarde…
Ancré à moi, son visage rougi, se contracte….un râle puissant, son corps tendu… je le sens jouir… c’est si bon…
Il s’affale sur ma poitrine…

« Dou ? »….

Après quelques inspirations, il se redresse… un regard et on éclate de rire tous les deux.

Enlacés, on reprend pied… En fond, la musique continue…

Nany

©Canstockphoto/

Histoires vécues, confidences intimes, fictions érotiques, leurs textes touchent, nourrissent l’imaginaire, libèrent et nous font rêver. Ces petits trésors, sources de plaisirs, nous sont révélés chaque jour par des femmes créatives, inspirantes et audacieuses qui ont su oser écrire leurs désirs d’un jour, leurs envies d’une nuit. De tous âges, venant des quatre coins du monde, en créole, en français ou en anglais, elles partagent avec vous, chère lectrice, cher lecteur leurs émotions ….découvrez leur univers et laissez-vous emporter par leurs écrits.

À vous de jouer!

Vous aussi partagez avec nous votre petite confidence érotique en nous l'envoyant par mail ou via notre formulaire!

Et n'hésitez-pas à échanger avec nos charmant(e)s Confident(e)s, en leur laissant un petit commentaire ci-dessous!

2 Commentaires

  • Roxy
    23 mai 2018 at 14 h 46 min

    On se projette, on chaloupe et l’on s’excite nous aussi. Un délice ce texte!

  • Adiana
    24 mars 2018 at 22 h 40 min

    Sa donne envie de danser un rétro

Commenter

Votre email ne sera ni publié ni partagé. Les champs obligatoires sont marqués *

Similaires