Je suis bénie de mon amant

Publié par Bulle Secrète / 2 mai 2015 / 19 Commentaires

Précédemment :

Je me croyais frigide… Mais ça, c’était avant

J’ai 34 ans, mariée avec un beau jeune homme depuis mes 18 années, et mère de 3 enfants. Depuis l’adolescence j’ai toujours rêvé de sexe, d’être baisée sauvagement par un homme séduisant, ou d’être prise en même temps par 2 hommes…Un pénis dans le vagin et un autre dans l’anus… Je me masturbais chaque jour, […]

Lorsque j’eus repris mes esprits, j’ouvris mes yeux qui plongèrent dans son regard bienveillant…

Remplie d’émotion, de joie, de reconnaissance… Je l’enlaçai en posant mille baisers aussi légers que des papillons sur son visage, mordillant ses oreilles…

Il enfouit son visage dans mon cou, pendant que je caressais sa nuque et ses épaules… Nous appréciâmes ce moment de douceur et de tendresse. Impatiente d’admirer sa nudité, je lui ôtai sa chemise.

Son corps d’homme me plaît à l’infini… Ses muscles saillants sous une peau divinement caramélisée, hummm quel délice cet homme !

Son odeur naturelle, légèrement teintée d’une sueur fraiche, me rends dingue. Je le veux ! J’ai peur qu’il m’oublie, car moi je ne l’oublierais jamais !!!!

J’ai envie de lui faire une fellation, je n’en ai jamais fait à personne. Déterminée, je m’agenouille devant lui, embrassant la boursouflure qui semble vouloir faire éclater son jean. My God son sexe doit être gros !

Quand j’ai déboutonné son jean, Méssié ! Man pèd foi !! J’ai découvert un sexe énorme, long, et cerise sur le gâteau, CIRCONCIS !!!! Man paté janmin ouè sa, comment j’allais faire pour avaler tout cela ?

Pour masquer ma terreur de le décevoir, je soufflais légèrement sur son gland mouillé en le regardant, attentive à la moindre de ses réactions… Je me mis à le lécher sur toute sa longueur, juste avant d’enrouler mes lèvres chaudes autour de son gland, aussi dur qu’un roc. Réaction immédiate, ses mains se crispèrent sur ma tête… Son souffle se fit court … Je pouvais deviner à quel point son plaisir était intense… Mais je voulais lui offrir plus, le summum… Je saisis à pleines mains ses fesses et commençais à avaler son pénis, lentement mais sûrement, tel un boa qui engloutit sa proie…

Il gémit tandis que ses jambes se crispaient, son visage congestionné… Je continuais avec prudence, pour ne pas m’étouffer… Son sexe est si gros ! Et je suis fière de vous annoncer que je puis l’amener dans ma gorge… où il jouit comme je n’avais jamais vu jouir un homme ! Pipe Divine, pipe Royale, qui le mit dans un état de transe exceptionnel !!!

Mon amant s’allongea à même le sol, pour reprendre des forces, mais j’avais trop faim de lui !

J’empalais ma koukoune sur son sexe encore dur, le chevauchant comme une Amazone du Dahomey, ondulant des hanches, transie de plaisir !!!!

Des frissons, des râles, des cris, la chair de poule, de la sueur qui s’écoule…Jusqu’à ce que nous jouissions simultanément, épuisés et heureux.

Yékrak !

Et puisque la cour ne dort pas…

Après la jouissance, je me suis écroulée sur son torse, enveloppée dans la puissance de ses bras…

C’est si doux d’entendre les battements de son cœur… C’est le Nyabinghi, Musique de la Vie…

J’écoute, j’écoute, et j’HALLUCINE quand je sens sa queue re-durcir en moi !!! Effarée, je le regarde et éclatons de rire… Il me fait basculer sur le côté, se retrouvant sur moi… Il est lourd ! Mais j’aime être écrasée par lui…

«Tu aimes mon sperme au fond de toi, Déesse ?
– En mon âme et conscience, j’adore… murmurais-je…
– Tu en veux encore ?
– Oh oui, donne-m’en…
– Tes désirs sont des ordres, je veux juste que tu t’abandonnes à moi… Laisses toi faire Chérie, je vais t’emmener vers une jouissance jamais égalée…»

Que raconte-t-il ? Jamais égalée? Après l’extase que je venais de vivre ça me semblait impossible… Cette pensée s’éparpilla sous son premier coup de reins… Je ne sais pas si vous vous êtes déjà faîte prendre par une très grosse queue, mais Dieu ! C’est tellement bon!

HMMMMMMMMM!!!!!!!!!! Cette sensation d’être remplie…que toutes les parois vaginales sont stimulées, par un va et vient déterminé à me faire rendre toute l’eau de ma chatte…

Il sort en moi, et plonge… Ressort, et replonge… Ma mouille déborde, gicle… Je crie, convulse, saisie de spasmes… Il joue avec mes sensations, module plusieurs rythmes, forme des cercles en gémissant, baisant ma bouche… Mes mains pétrissent ses épaules, griffent son dos, le faisant frissonner…

Après de longues et belles minutes, je vais jouir, je le sais… Je laisse monter les sensations, souffle coupé, prête à accueillir le moment ultime…

Mais il arrêta subitement de bouger…

«Ne t’arrête pas !!! Hurlais-je !!! En me tortillant du mieux que je pouvais pour prolonger mon plaisir…
– Ce n’est pas encore le moment, Darling, calmes toi…me susurra-t-il, en étirant le lobe de mon oreille avec ses dents…
– Je ne suis pas d’accord !! Protestais-je… Continue, tu me fais du bien…
– Je veux que tu m’obéisses… que tu sois soumise Chérie…»

Sa voix est si tendre… que j’arrête de bouger… Et je le laisse caresser mes longues dreads locks du bout des doigts…

«Tu es si belle… Tu me rends fou, ma Reine Africaine…»

Il passa doucement le bout de sa langue sur mes tétons, me tétanisant d’un coup… Puis engloutit la moitié d’un de mes seins, dans sa bouche… Je suis hyper sensible des tétons… Bientôt, je fus à nouveau aux portes de la jouissance.

Mais comme précédemment, il coupa net mon élan !

Furieuse cette fois, je voulus le renverser, afin de le chevaucher et reprendre le contrôle. Mais je ne pus, il est trop costaud.

«Patience ma rebelle…»

Et il recommença son jeu, 2 fois, 3 fois… Me mettant dans un état extatique, avant de me priver de ma jouissance…

Lorsqu’il recommença la fois de trop, je ne pus dire un mot… Les larmes roulèrent vers mes tempes, muette supplication…

Il comprit alors ma souffrance, et, soulevant mes épaules de ses bras, me pilonna, me matraqua !!!

J’eus une jouissance si puissante que je hurlais comme un animal blessé !! Je ne peux pas vous décrire la sensation de félicité et de bonheur pur qui m’envahis… Aucun mot n’existe pour cela… Je peux juste vous dire que mon corps fut secoué de sanglots pendant de très longues secondes.

Lorsque j’ouvris les yeux, je vis mon amant, moqueur :

«Tu es aussi rouge qu’un poivron…
– Pfffff… T’es nul, rétorquais- j en lui mettant un coup de coude dans les côtes.»

Nous éclatâmes de rire, très complices…

J’ai maté une journée de travail pour aller prendre du coco, mais la routine doit reprendre ses droits…

Je me dirige vers la salle de bains, la chatte remplie de sperme qui dégouline le long de mes cuisses.

Combien de fois a-t-il joui en moi ? Je l’ignore… mais visiblement pendant qu’il me torturait, lui ne se privait pas…

Après m’être douchée, et maquillée, je l’embrassais éperdument, triste de devoir le quitter, mais sachant que tant qu’il serait au pays, je reviendrais profiter de son corps…

Dehors, le ciel me semblait plus bleu, les nuages plus blancs…

Les rayons du soleil plus caressants…

Je me sens légère, heureuse…

C’est cela le bonheur…

Le Sexe..

Bulle Secrète

Bulle Secrète

Je suis une femme de 30 ans, célibataire, croquant la vie à pleine dents. Si j'écris sur Laplisitol, c'est pour libérer ma douce folie. Pour moi l'érotisme et le sexe sont indispensable à l'épanouissement personnel... Je n'imagine pas le bonheur sans sexe.

À vous de jouer!

Vous aussi partagez avec nous votre petite confidence érotique en nous l'envoyant par mail ou via notre formulaire!

Et n'hésitez-pas à échanger avec nos charmant(e)s Confident(e)s, en leur laissant un petit commentaire ci-dessous!

19 Commentaires

Commentaires non disponibles

Similaires

Centre de préférences de confidentialité