Bain de jouvence

Publié par Sawasvati / 3 août 2018 / 1 Commentaire

1 an déjà et mes relations passées sont toujours aussi peu réjouissantes, je voudrais me fixer, mais c’est à croire que je ne suis pas la candidate idéale ou que je ne trouve pas le candidat adéquat.

Tu retrouves d’anciens amants (tes) mais au final plus d’étincelle, je reste en mode hibernation côté sexe en attente du moment où c’est simplement banal,l’âge modifie vos priorités le bla-bla habituel.

Je ne sais pas si vous faites comme moi, mais de temps en temps, je revisite mes contacts de mon portable histoire d’éliminer des contacts (plus) inutiles et je fais pareil avec mon agenda. Je retrouve un numéro qui date de mes soirées de folie, ce serait drôle s’il répondait après tout ce temps.

Ce petit bout de papier me renvoie à des souvenirs de jeunesse riches en émotion qui me feraient du bien maintenant à ce moment précis de ma vie amoureuse essoufflée.

Je décide d’appeler, mais avec une petite peur de l’entendre me répondre :

-moi : Merde ça sonne,  4 ème sonnerie

-lui : Comment vas-tu, soleil sucré

-moi : Tu t’en souviens encore, c’est loin tout ça pourtant

-lui : Pas pour moi, tu veux une invite

-moi : Tu es toujours organisateur, j’ai appelé sans grande conviction, je ne suis pas sûre

-lui : (il rigole) Je t’appelle dès que c’est en place, à bientôt soleil sucré

J’ai perdu la raison je crois ; deux semaines passent et son numéro s’affiche enfin :

-moi : Oui, tu as une date

-lui : Ce samedi, les règles sont les mêmes, je donne le masque, quelle couleur ?

-moi : Je n’ai plus l’habitude, le blanc, je me laisse conduire

-lui : Pas le noir, tu en es certaine

-moi : Oui, on verra si je reste ou pas, je ne suis plus la même tu sais

-lui:(il rigole) Je sais que tu es seule donc un ami viendra te chercher, je participe plus, je m’occupe de la sécurité, du son, bref amuse toi c’est tout

-moi : Ok ! Merci

Je me suis préparée sans grande conviction, la voiture est là, je ne peux plus reculer, ne plus se poser de questions. Mon chauffeur porte son masque noir, juste un sourire, aucun  mot ; nous arrivons enfin et l’endroit est magnifique. Un sosie de hulk me fouille et mon tampon est apposé à ma nuque, je peux accéder à la fosse.

Ici pas d’identité, un code couleur, ce sont les noirs qui décident du jeu ; Je suis surprise par un baiser dans le cou, je suis entraînée par une poupée d’ébène, tous ensemble collés une seule chose compte la musique qui transcende nos corps.

Je suis en ébullition malgré les brumes d’eau pulvérisées pour nous empêcher d’étouffer, la sensualité, les tensions sexuelles sont exacerbées ; ma poupée d’ébène n’est plus là mais qu’importe, se sentir libre, ressentir l’instant.

C’est qui lui…. Il me colle à son corps chaud, d’un geste ferme je suis soulevée et me voici le serrant entre mes jambes, ses muscles sont tendus, ses lèvres pleines me dévorent ; mon cœur bat si vite.

Je me cramponne à son torse, je ne maîtrise plus mon désir, les ondulations de mes hanches durcissent son membre, mon bourgeon est en feu, il gonfle de désir, je dégouline. La jouissance est libératrice mais frustrante, même à travers son pantalon je sens vibrer sa verge gonflée, ma chatte palpite elle en veut plus, toutes ces ondes parcourent nos corps entre la musique et le désir.

Une main sous les fesses il me plaque avec force, juste un simple tissu et tout peut prendre une nouvelle folie ; on est sorti de la marée humaine ainsi, mes pieds touchent enfin le sol.

-moi : Où m’emmènes-tu?

Sa main dans la mienne nous sommes à l’extérieur, il retire mon masque et enfin le sien…

-moi : Oohh !!!

Tendresse, Sawasvati

à suivre……….

©Canstockphoto/

Sawasvati

Martiniquaise, couleur miel ,délicieusement passionnée

À vous de jouer!

Vous aussi partagez avec nous votre petite confidence érotique en nous l'envoyant par mail ou via notre formulaire!

Et n'hésitez-pas à échanger avec nos charmant(e)s Confident(e)s, en leur laissant un petit commentaire ci-dessous!

Un commentaire

  • Adiana
    4 août 2018 at 11 h 41 min

    Humm Jai hate de lire la suite

Commenter

Votre email ne sera ni publié ni partagé. Les champs obligatoires sont marqués *

Similaires

Centre de préférences de confidentialité