Post Image

Sa femme et sa maîtresse

Publié par Les Invitées / 8 janvier 2018 / 2 Commentaires

Après un mois de discussion sur cette application Whatsapp, nous décidons de nous rencontrer…

Rendez-vous pris dans cette jolie ville à mi-chemin de nos contrées respectives. Je reçois un message, : « Bon, je suis arrivée ». J’arrive un quart d’heure après elle, nous tardons à nous retrouver dans cette grande gare. Quand ce moment arrive, on se fait la bise, comme de vieilles connaissances. Je n’ose pas la regarder franchement dans les yeux, je suis gênée, intimidée et excitée à la fois. Putain, mais qu’est ce que je fais là…Trop tard, j’y suis, j’y reste. Je sens qu’elle essaye de capter mon regard, je fuis cette confrontation.

C’est elle qui a choisi l’hôtel, nous nous y dirigeons alors tranquillement. Dans la chambre, on discute, comme à notre habitude, de tout et de rien, en live cette fois-ci. On quitte la chambre afin d’acheter de quoi manger pour la soirée, des cochonneries en tout genre. De retour à l’hôtel, je m’apaise enfin, nous nous retrouvons couchées l’une auprès de l’autre. Les heures défilent, puis elle lance l’assaut :

«Je te propose que l’on prenne une douche chacune et après, on avisera».

Elle y va en premier, et en sort en serviette. J’y cours juste après, elle me propose de mettre ce qui se trouve dans le petit sac qu’elle a laissé dans la salle de bain, de la lingerie. Tout en prenant cette douche chaude, je sens mon cœur faire des bonds dans ma poitrine. Une fois sortie de la douche, j’enfile ce body noir et les bas qu’elle a acheté. Je quitte timidement la salle de bain. Elle est sur le lit et me regarde, sort de sous la couette et prend une photo de moi. Je me mets rapidement sous la couette, elle m’y rejoint. J’ai eu le temps de voir qu’elle portait un putain de body rouge en dentelle, mais je ne m’attarde pas trop. Doucement…
Nous nous retrouvons dans la même position qu’au début, couchées sur ce lit en tenue très légère cette fois-ci. C’est encore elle qui prend l’initiative et propose alors que nous commencions par nous embrasser… Chose que nous faisons et là, toutes les barrières encore existantes s’affaissent… Nos baisers sont langoureux, j’ai déjà envie d’aller plus loin, je la regarde faire, elle est vraiment bonne… Un corps vraiment parfait… Vous savez ces corps tous fins dont on a envie de prendre soin. Aussi fin que ferme. Des petits seins. Elle m’excite. Seule au monde, personne ne sait que je suis là avec cette fille, dans cet hôtel et c’est trop bon. On se caresse, elle commence à parcourir mon corps de sa langue. Nous posons nos mains partout où nous avons envie de les poser, fesses, seins, ventre, dos. Les choses se font tellement naturellement entre nous. Rien n’est calculé et ça en est déconcertant. On ne parle pas, mais on s’entend respirer fort, très fort. Vous ai-je déjà dit qu’à ce moment précis, j’étais déjà super excitée.
Affublée de sa jolie tenue, elle commence à s’intéresser à mon entrejambe, elle décroche alors d’une main l’attache lui donnant accès à cette zone, comme un homme le ferait. Je me retrouve alors là, mise à nue par cette femme, et quelle femme vous dis-je! Elle commence à descendre lentement… Non ce n’est pas ce qui m’arrive… Et bien si… Elle pose alors sa bouche doucement sur mon petit bouton, elle me fait frémir. Elle donne des petits coups de langue, mais non ça ne doit pas se faire…. Je prends le dessus et la mets délicatement sur le dos. À mon tour de jouer ! Je parcours son corps avec ma langue plus hésitante du tout. Je descends, je descends… Me voilà enfin face à sa féminité dévoilée, je ne sais plus comment elle s’est retrouvée nue, mais une chose est sûre, elle coule déjà et j’ai envie de goûter, alors je goûte ! J’y dépose des petits baisers, tendrement puis commence à y mettre ma langue. Je vous assure qu’elle est vraiment bonne cette sista. Je la fais jouir avec ma bouche, mais elle ne se laisse pas faire et me rend la pareille. À vrai dire, je ne sais plus laquelle de nous deux a joui en premier, peu importe me direz-vous. Je viens de faire jouir une femme et réciproquement, et vous ne devinerez jamais quelle femme…
Elle a ramené des objets, une vraie cochonne, et ce mot sorti de ma bouche est une vraie qualité. Nous profitons l’une de l’autre, mais restons tout de même assez raisonnable pour cette première, encore timides, nous ne brusquons rien. Finalement, nous nous endormons le cerveau légèrement embrumé.

Le lendemain matin, nous profitons encore de notre présence respective avant de prendre notre douche ensemble et de quitter cette chambre du vice. Nous déjeunons ensuite et n’abordons pas ce qui vient de se passer. Nous nous promenons dans cette ville, joignons l’utile à l’agréable en sachant que personne ne savait ce qui s’était tramé entre nous la veille. Et ça c’était jouissif !

Cette première expérience avec cette autre, était plus que parfaite. Finalement, nous nous séparons avec cette seule certitude que nous nous reverrons.

Dans le train ainsi que les jours qui ont suivi, j’avais toutes ces images en tête, et je ne pouvais m’empêcher de regarder les gens et repenser à ce poème de Pablo NERUDA : « Il meurt lentement ».

Ah oui, et quand je vous disais que jamais vous ne devineriez quelle femme était-ce, c’est parce que je venais de baiser avec la maîtresse de mon mec.

-A suivre-

©Canstockphoto/

Histoires vécues, confidences intimes, fictions érotiques, leurs textes touchent, nourrissent l’imaginaire, libèrent et nous font rêver. Ces petits trésors, sources de plaisirs, nous sont révélés chaque jour par des femmes créatives, inspirantes et audacieuses qui ont su oser écrire leurs désirs d’un jour, leurs envies d’une nuit. De tous âges, venant des quatre coins du monde, en créole, en français ou en anglais, elles partagent avec vous, chère lectrice, cher lecteur leurs émotions ….découvrez leur univers et laissez-vous emporter par leurs écrits.

À vous de jouer!

Vous aussi partagez avec nous votre petite confidence érotique en nous l'envoyant par mail ou via notre formulaire!

Et n'hésitez-pas à échanger avec nos charmant(e)s Confident(e)s, en leur laissant un petit commentaire ci-dessous!

2 Commentaires

  • CAROLE Séty
    9 février 2018 at 0 h 08 min

    ORwwwwww!!!!

  • Isabelle
    8 février 2018 at 11 h 39 min

    Oh woow! À suivre…😊

Commenter

Votre email ne sera ni publié ni partagé. Les champs obligatoires sont marqués *

Similaires

Centre de préférences de confidentialité