Jo

Moi c'est Jo. Bienvenue dans mon univers ! Mon leitmotiv: vous faire voir la vie selon Jo. Mes désirs, mes fantasmes, mes amours et désamours, mes rencontres magiques. J'ai tout de suite accroché à l'esprit LaplisiTol, car je suis moi même friande d'écrits érotiques et de doujins. C'est tout nouveau pour moi d'écrire sur mes émotions, mes histoires intimes et ma vie de jeune femme libre et fière de l'être, mais c'est avec grand plaisir que je le fais: ça fait du bien! Bien sûr, c'est aussi l'occasion pour moi d'échanger avec vous et les autres confidentes de LaplisiTol, et ça promet !

“Only by learning to live in harmony with your contradictions can you keep it all afloat.” Audre Lorde — Interview with Carla Hammond for Denver Quarterly 16.1 (1981)

Jouir me fait me sentir vivre

Publié par Jo / 1 Commentaire

Jouir me fait me sentir vivre. Littéralement. Plaisir simple, puissant. Seule, avec elle ou avec il, je m’échappe, je me quitte. Dans la jouissance, je me découvre, je m’apprivoise, je me fais peur même. Et ça fait du bien. Seule, j’y ai goûté très jeune. À deux, cela est venu bien plus tard. L'année de mes 17 ans, mes parents m'ont offert …

Continuer la lecture

13 mardis et 14 jeudis

Publié par Jo / 2 Commentaires

3 mois que tous les mardis et les jeudis, je vous vois et je perds l'esprit. 13 mardis et 14 jeudis pour être exacte. Vous passez la porte avec, comme d'habitude, une blague en guise de bonjour, avant de machinalement remonter votre pantalon et de lancer un sonore : « Nou pati » ! C'est donc parti pour 2h de blablas aux …

Continuer la lecture

D'autant que je m'en souvienne, à aucun moment ma mère n'a eu de conversation avec moi concernant les choses du sexe. Elle s'est reposée sur l'École, m'a-t-elle avouée plus tard, et sur le fait qu'elle avait l'impression, ben ma foi, que j'en avais saisi les bases, tels qu'en témoignaient mes commentaires - d'enfant qui avait toujours quelque chose à dire, une opinion à partager - lancés ça et là sur quelque émission de radio ou de télé traitant de près ou de loin de la chose. Si elle avait ressenti la nécessité ou disons l'importance d'en discuter, elle n'avait jamais su comment et par quoi commencer. À vrai dire comment aborder le sujet, lorsque l'on n'a soi-même pas eu la possibilité d'en parler et que l'on vous a tacitement fait comprendre que "se laisser aller" à prendre du plaisir avec quelqu'un en dehors d'un cadre bien établi de femme respectable aka femme mariée, s'apparente à une faute grave, un péché devant l'Éternel. Pudeur, vice, fanm ochan, et tous ces autres mots qui s'entrechoquent dans la bouche des bonnes gens, moi je n'en ai cure. Aujourd'hui je parle librement sexualité avec parents et amis - disons plutôt que si le sujet vient à être effleuré de quelque façon que ce soit je me donne la liberté de partager ma vision des choses, car un constat clair se fait : nous avons et surtout nos parents ont encore bien du mal de nos jours à s'ouvrir sur le sujet. Si l'on a aucun mal à chanter les tumultes de nos relations amoureuses et à partager des moments d'une grande sensualité sur les pistes de danse, nous antillais, sommes encore véritablement pudiques sur ces questions. Pour ma part, je suis curieuse. J'aime comprendre. Tout sur tout. Le corps, ce qui nous anime, aussi bien physiquement que spirituellement, tout cela me fascine. Et bien évidemment, la découverte de soi : sensations, liberté, épanouissement, plaisir, frustration, douleur, envie, excitation, passion, fureur, frénésie. J'aime à inciter chaque femme que je rencontre à partir à la découverte d'elle-même, de ce qui la fait vibrer elle en tant que personne dotée d'un vagin, d'un clitoris. D'ailleurs, si le cœur leur en dit, je me fais un plaisir de les y aider. La pli si Tol, c'est donc pour moi, un moyen parmi d'autres, pour libérer la parole de nous autres femmes antillaises, guyanaises, réunionnaises et autres, pour nous dévoiler et témoigner par le biais de petites ou longues histoires, de courtes ou longues discussions de nos sexualités sans prise de tête. Moi c'est Jo.

Mes chéris

Centre de préférences de confidentialité